/ par /   Conseils Divers, Entretien Piscine / 0 commentaires

Faut-il renouveler l’eau de sa piscine ?

Lorsque l’on possède une piscine, certaines questions se posent inévitablement : pour pouvoir profiter d’une eau belle et saine une bonne partie de l’année, est-il nécessaire de changer l’eau ? Et si oui, quand et comment procéder au renouvellement de l’eau du bassin ? Faut-il vider la piscine totalement ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est absolument pas obligatoire de vider totalement sa piscine tous les ans. Au contraire, cela vous reviendrait cher et ne serait pas écologique. Si l’eau de votre bassin est correctement entretenue et traitée, avec des produits adéquats et de qualité, une vidange complète tous les 4 ou 5 ans est raisonnable. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vous renouvelez régulièrement l’eau de votre piscine lorsque vous en rajoutez à cause de l’évaporation par exemple, ou encore durant les opérations de rinçage de filtre. Par contre, une vidange partielle est recommandée annuellement, soit vider et renouveler environ un tiers de l’eau de votre piscine.

Qu’est-ce qu’une vidange complète ? Une vidange partielle ? Comment ça marche ? Zoom sur ces opérations de maintenance qui sont nécessaires afin d’éviter tout risque sanitaire.

 

Qu’est ce qu’une vidange complète ?

 

Une vidange complète c’est tout simplement… Vider en intégralité votre piscine ! Il s’agit d’une action onéreuse, car très consommatrice en énergie. Le facteur écologique entre également en compte. L’eau doit en effet être déversée quelque par et il faut à tout prix éviter de rejeter dans la nature une eau qui contiendrait un fort taux de produits chimiques.

Autre paramètre : la pression. En temps normal, quand votre piscine est totalement remplie, l’eau compense la pression qui est exercée sur les parois de votre bassin par le terrain qui l’entoure. Lorsque vous videz l’eau : un vide se crée. Cette pression du sol peut occasionner des fissures sur les parois et endommager votre piscine. Il est ainsi important de laisser environ 30 centimètres d’eau dans le fond. Une fois votre piscine vidée quasi intégralement, vous pouvez lancer la vidange ! Mais selon votre modèle de piscine, cette opération peut être plus ou moins facile. En effet, concernant les piscines en coque de polyester par exemple, la vidange complète est sérieusement déconseillée. En effet, sous l’effet de cette pression, la coque peut ressortir de terre, le polyester peut se désolidariser de son support et de l’eau peut s’infiltrer entre ce polyester et le support. Si vous êtes dans l’obligation de faire une vidange complète, il est conseillé de maintenir une température basse sur la coque vidée de son eau, en l’arrosant de façon régulière. Si vous avez une piscine en liner, l’opération est plus compliquée. En effet, une fois la piscine vide, le liner peut s’abimer et se plisser. Il est alors ingénieux d’utiliser un aspirateur pour plaquer le liner et ainsi enlever l’air qui pourrait s’infiltrer entre ce revêtement et les parois.

 

Dans quels cas est-on obligé de procéder à une vidange complète ?

 

Il existe plusieurs cas de force majeure qui obligent à faire une vidange complète et donc à vider l’eau de sa piscine totalement :

– Une surdose de produits stabilisateurs qui empêchent l’action du chlore : l’eau devient verte, apparition d’algues et de bactéries
– Changement de la bonde de fond
– Eau croupie impossible à rattraper avec un traitement chimique
– Parois recouvertes de calcaire qui doivent être traitées avec un produit spécifique
– Eau trouble ou opaque après un retour de vacances, irrattrapable avec un traitement ou une désinfection
– Fuite ou fissures dans le bassin
– Eau chargée en métaux comme le cuivre ou le fer, qui ne se dégradent pas dans l’eau et qui provoquent des tâches brunes sur les parois, des allergies ou encore des cheveux verts
– Changement du liner.

 

Qu’est-ce que la vidange partielle ?

 

Tout au long de l’année, il est essentiel de bien entretenir votre piscine avec les produits adéquats. Si vous manquez de temps ou si ne savez pas vraiment comment vous y prendre, n’hésitez pas à faire appel à BPL International LTD et à opter pour un contrat d’entretien. Des professionnels pourront ainsi vous accompagner et s’occuper de l’état de l’eau de votre piscine tout au long de l’année. Parallèlement à cet entretien, une vidange partielle, soit vider environ un tiers de votre piscine, permettra d’ajouter dans votre bassin une eau nouvelle, riche en oxygène. Cette dernière facilitera le traitement et l’entretien de votre piscine. En effet, une eau « vieille » est difficile à traiter et cela vous reviendra de plus en plus cher. Par ailleurs, au fil du temps, le chlore se dégrade, ce qui provoque l’apparition de sels minéraux dissous (tels que le nitrate ou encore le chlorure). Ceux-ci entrent dans l’équation de l’équilibre de votre eau et ne peuvent être éliminés par aucun produit chimique, ni par la filtration. Lorsque la concentration de ces sels est trop forte, cela peut contribuer à la corrosion des aciers et des parties métalliques dans votre bassin. La seule solution : vider de l’eau et en en ajouter de la nouvelle en effectuant une vidange partielle.

 

Quand et comment vider l’eau de sa piscine ?

 

S’agissant d’une vidange complète, il ne faut surtout jamais vider l’eau de votre piscine durant les périodes de fortes pluies. En effet, le terrain se gorge d’eau et est saturé, cela peut provoquer un risque d’inondation ou encore d’effondrement. Il convient donc de privilégier la période hivernale. L’idéal est de prévoir cette opération avant vos baignades, soit vers juillet ou août. L’eau sera de plus peu chargée en produits de traitement et donc utilisable pour le jardin. Mais pour cela, plusieurs conditions sont à vérifier. Tout d’abord : la teneur en chlore, qui doit être inférieure à 0,3mg/L (la dernière application de chlore devra dater de deux semaines environ). Ensuite : l’absence d’algicide. Dans le cas où vous auriez des travaux à effectuer, optez pour le début de l’hiver. Afin d’éviter tout risque de déformation des parois de votre piscine, ou d’abimer votre liner, laissez environ trente centimètre d’eau dans le fond de votre bassin, puis agissez rapidement. Procéder à une vidange et vider l’eau de sa piscine pourra vous permettre de faire de rapides petits check up, comme vérifier le scellement des skimmers ou des buses, la bonne fixation des éclairages ou encore, pour les piscines carrelées, de vérifier les carreaux et leurs jointures. Mais attention aux risques de chute concernant les animaux ou les enfants, un bassin vide peut représenter un sérieux danger !

 

La vidange : comment faire ?

 

Avant de prévoir une vidange de votre piscine, prenez soin d’arrêter tout traitement une ou deux semaines avant afin de ne pas rejeter une eau trop riche en produits chimiques. Cette opération est consommatrice en énergie et demande un certain temps, dépendant de la puissance de votre pompe et du volume de votre piscine. Afin de prévenir d’éventuelles inondations, il vaut mieux faire ceci en journée.

Pour vider l’eau de votre piscine, trois cas de figure sont possibles.

Le premier : vous utilisez la pompe de filtration de votre piscine. Dans ce cas, il vous suffit d’ouvrir les vannes des bondes de fond et de fermer celles correspondant aux skimmers. Actionnez la vanne du filtre à sable sur la position égout. La pompe va aspirer l’eau de la piscine et la diriger vers le tout à l’égout. Vous avez par ailleurs la possibilité de raccorder un tuyau afin d’utiliser l’eau pour votre jardin. Vous n’avez ensuite plus qu’à démarrer votre vidange en enclenchant l’alimentation électrique !

Deuxième option, si votre piscine ne possède pas de bonde de fond ou de prise basse : utiliser une pompe électrique de filtration, externe, qui permettra de faire remonter l’eau. En fixant un tuyau à la sortie de cette pompe, vous pourrez ensuite rediriger cette eau où bon vous semble (pensez à prévoir la longueur de tuyau nécessaire !). Mais, encore une fois, si vous optez pour l’utilisation de cette eau pour votre jardin, assurez-vous de ne pas polluer l’environnement. Vous pouvez contrôler le pH et les teneurs en désinfectants, comme le chlore, à l’aide de bandelettes de tests colorimétriques, ou en utilisant un testeur électronique.

Enfin, troisième possibilité, proposée uniquement par BPL International LTD : des tanks d’eau souples. Ce procédé écologique est très intéressant car il vous permet, en cas de travaux ou de nettoyage de votre piscine, de vider l’eau de votre bassin dans ce tank. Une fois votre mission achevée : vous n’avez plus qu’à remettre l’eau du tank dans votre piscine. Pas de gaspillage d’eau ni d’engorgement de terrain !

Pour conclure, un bon entretien de votre piscine, un suivi régulier du pH et une vidange partielle durant la période hivernale vous garantissent de profiter pleinement d’une piscine saine et belle une grande partie de l’année. Inévitablement, l’eau de votre piscine vieillit au fil du temps, ce qui la rend plus difficile à traiter et plus chère à entretenir. Renouveler partiellement l’eau de votre piscine est donc recommandé chaque année. Par contre, vider totalement l’eau de votre bassin et effectuer une vidange complète ne doit se faire que tous les quatre ou cinq ans, ou en cas de force majeure. Cette opération est en effet consommatrice d’énergie et risquée pour l’environnement. Tout ceci vous paraît complexe ? N’hésitez pas à faire appel à des professionnels comme ceux de BPL International LTD ! Nous pouvons vous accompagner pour ce genre d’opération et vous en dire plus sur nos contrats d’entretien !

Partager cette page

Rédigé par BPL International


Laisser un commentaire